culture de l'orge

cette fiche donne un aperçu sur l'installation de l'orge en matière du labour, de la fertilisation, du matériel végétal, de la dose et la date de semis. recommandations pour l'installation de l'orge préparation du sol labourer le sol à l'état sec en utilisant le chisel, charrue à soc, ou le vibroculteur. le labour peut être fait au printemps, juste après la récolte du précèdent cultural, ou en automne après la première pluie. fertilisation de fond appliquer entre 0 et 30 kg de n/ha après une jachère ou une culture légumineuse, 30 à 55 kg de n /ha après une culture graminée ou une association graminée-légumineuse, et entre 55 et 90 kg/ha après céréale.appliquer entre 30 et 40 unités de p2o5, et entre 15 et 30 unités de k2o. adapter les apports au rendement objectif et à la richesse du sol en n, p, et k. fractionner l’apport azote en 2 ou 3 applications selon la répartition des pluies. incorporer les engrais de fond par une reprise superficielle avant le semis. préparation du lit de semences utiliser le croskills ou herse, et un rouleau pour tasser légèrement le sol. utiliser le pulvériseur dissymétrique léger (cover crop) s’il est le seul outil disponible sur votre ferme. matériel végétal utiliser les variétés qui présentent une bonne vigueur, une bonne qualité du grain et une résistance acceptable aux principales maladies : azilal et tamellalt sont des variétés, respectivement très précoce et précoce ; massine, oussama, amira et hispanic sont semi-précoces. en cas de risque élevé d’attaque par la cécidomyie, utiliser la variété amira. date de semis semer le plus précocement possible. semer entre 15 octobre et 30 novembre pour le pré-rif, loukkos, gharb, zaer, basse chaouia ; doukkala, haouz ; semer entre 1 novembre et 30 novembre pour abda, chaouia, chiadma, moulouya, plateau des phosphates, saïs, souss, et taza ; semer entre 15 novembre et 15 décembre pour l’irrigué. dose de semis semer entre 120 et 200 kg/ha, selon le poids de 1000 grains et le peuplement recherché; adopter les doses de semis élevées lorsqu’on retarde les semis pour compenser le faible tallage; régler le semoir, en cas de semis mécanique, à chaque fois qu’on change de variété; vérifier le débit réel du semoir; vérifier la profondeur de semis, et le nombre de grains semés par m2.


  • Domaine : Filières végétales
  • Filière : Céréales
  • Date de publication : Mercredi 18 Janvier 2017
  • Region : Rabat-Salé-Kénitra
  • Maillon : Intrants et services
  • Source : Association Nationale Ovine et Caprine
 

Details